• Un blog, cette expression virtuelle de soi-même

    "Parlez-nous de la façon dont vous vivez votre blog ».

    La parole aux blogueursMa réponse serait à l’opposé de tout ce que j’ai pu lire à ce propos, ici même, et ailleurs. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que le référencement, le partage des liens, et les commentaires - que j’ai d’ailleurs soigneusement bloqués –, sont à des années lumières de mes préoccupations.

    Mais alors, me direz-vous, pourquoi faire un blog et en parler en ce lieu ? Tout simplement parce qu’un blog tel que je le conçois aujourd’hui – après en avoir eu six autres depuis 2006, et ce sur différentes plateformes, avec commentaires, référencements, etc… - est fait en tout premier lieu pour moi, mais dans un espace ouvert aux autres. Le partage se situe là, dans le choix des publications.

    En premier lieu je vise : que ce blog ne soit pas un déversoir pour la promo « d‘œuvres » d’autrui de passage, ou de déversoir pour propositions commerciales, ni d’assemblage de commentaires creux type les « bisouilles » du moment entre blogueurs. Que si échange il doit y avoir, le lien « contact » soit bien présent, ainsi que la shoutbox. Enfin, à la proposition de la transformation de ma personne en machine à produire des bilans, des statistiques, du rendement, ma réponse est non. Non. Le partage, pour moi, ce n’est pas la course effrénée à « l’audimat blogguesque ».

    J’en parle donc tout simplement pour exprimer cette différence essentielle. Pour laisser visible et libre cette possibilité là. Possibilité ouverte, offerte, à tout un chacun. Possibilité de s’en saisir ou de la rejeter, mais d’être conscient de ce choix bien présent. La palette des couleurs étant bien plus vaste qu’elle n’y paraît au premier abord.

    De plus, il n’y a pas plus de régularité dans les publications que de beurre en broche en ce qui me concerne, c’est au fil du vent, au gré de mes pérégrinations. Il n’y a pas écrit machine à produire sur mon front, idem sur mon blog. Je peux mettre dix ou vingt parutions en une journée, et rien pendant plusieurs jours, c’est selon.

    Nous sommes sur Internet, certes ! Nous travaillons sur des machines, bien sûr. Mais cela ne fait pas de nous des robots programmés avec leur quota du jour, de la semaine, et/ou du mois - quand ce n’est pas de l’année ! Cela ne fait pas de nous des engins formatés pour entrer dans un moule bien précis, celui de notre « chère » société de consommation et donc, de production, et ce même dans le domaine du blog.

    Comment vivez-vous votre blog ? Lui et moi formons un couple en parfaite harmonie. Nous nous complétons admirablement. Merci.

    Un blog, selon moi, c’est d’abord et avant tout le miroir, le reflet, d’un être humain s’exposant sur la toile. Par nos choix, nos dires, nos interventions, ou non. Tout cela en dit long sur chacun d’entre nous.

    Bonne balade dans le monde des blogs ! ces fenêtres ouvertes sur chacun d’entre nous.

     

    O.J. http://cheminfaisant.eklablog.com


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 08:46

    Avec le recul, et donc quelques années de plus depuis ce billet, j'ai supprimé de mon blog la shoutbox que j'avais titré "bavardage", et j'ai laissé l'accès aux commentaires sous une seule rubrique. A voir dans le temps pour ce qui est de la suite. ^^

    2
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 13:44

    ... et tu remettras peut-être la shoutbox un jour. Ou peut-être pas. Ou tu la remettras et la retireras.

    Et alors ?

    C'est très rare de tomber sur des blogs que je qualifierais de "libre". Le plus souvent, les auteurs attendent un retour, mais, pire encore (me semble-t-il, je peux me tromper), les intervenants se montrent en quête d'une relation de proximité. Besoin de reconnaissance excessif ? Solitude extrême dans la vie réelle ? Misère affective profonde ? Manque d'intérêts en général ? Désoccupation ? Quelle qu'en soit la raison, certain(e)s sont de vraies sangsues et il n'est pas toujours facile/évident de poser les limites.

    La liberté des uns ...

    3
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 20:07

    Oui, c'est comme dans la vie de tous les jours, nous sommes amenés à croiser, à rencontrer des personnes qui, si nous ne mettons pas de limites, ont une facilité incroyable à nous envahir (de leurs conseils, de leurs bonnes intentions - alors que nous n'avons rien demandé -, etc...).

    J'ai une anecdote comme ça, d'une voisine qui un jour a trouvé une autre voisine carrément installée dans son salon, dans son fauteuil, alors qu'elle ne l'avait même pas entendu frapper à la porte de chez elle ! Le choc. (rires) Personnellement, j'ai un don incroyable pour jouer aux glaçons, quand ça me prend, ça calme d'office les débordements intempestifs. Enfin c'est selon les personnes, et selon l'humeur du jour. ^^

    C'est toujours pareil, pas simple la vie en société, et les blogs nous montrent cela en version verres grossissants. Du coup, ça fait loupe, et ça nous explose à la figure.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :